L’analyse des disques durs dans Windows XP Pro ou Vista fait parfois apparaître des disques durs dynamiques. Ces disques dynamiques sont différents des disques de base habituels.

Les disques dynamiques peuvent être créés volontairement, mais il semble que Windows tente de les créer automatiquement lors de l’installation de disques durs de capacité supérieure à 300 Go.

Disques de base et dynamique dans Windows

Les disques de base, simples à gérer, sont utilisés dans les configurations standards.
Les disques dynamiques permettront d’utiliser plusieurs disques durs sur un ordinateur pour dupliquer les données, mais aussi pour utiliser un grand espace de stockage unique réparti sur plusieurs petits disques durs.

Limites de fonctionnement : 

Un disque de base utilise des partitions principales, des partitions étendues et des lecteurs logiques pour organiser les données. Une partition formatée est appelée aussi volume.
Dans Windows XP Pro ou Vista, les disques de base peuvent comporter soit quatre partitions principales, soit trois partitions principales et une partition étendue. La partition étendue peut contenir un nombre illimité de lecteurs logiques (ou unités).
Les partitions d’un disque de base ne peuvent pas partager ou fractionner les données avec d’autres partitions. Chaque partition d’un disque de base est une entité distincte sur le disque.

Les disques dynamiques, eux,  peuvent contenir un nombre illimité de volumes dynamiques qui fonctionnent comme les partitions principales des disques de base.

Principale différence entre disques durs de base et disques dynamiques : 

Les disques dynamiques peuvent fractionner ou partager les données entre plusieurs disques durs dynamiques d’un ordinateur.
A l’inverse, un volume dynamique unique peut en réalité comporter un espace de stockage réparti sur deux disques durs distincts (on peut donc avoir une seule lettre d’unité utilisant deux disques durs).

Autre avantage : la taille des disques dynamiques peut être modifiée facilement, à la volée et sans outil tiers, comme le fait par exemple Partition Magic pour les disques de base.

Remarque : si un disque dynamique est manquant ou hors connexion, voir cette astuce.